La journée internationale du 8 mars est, depuis 1910, consacrée à la lutte pour les droits des femmes.

Ce sont les luttes qui ont permis aux femmes de conquérir le libre choix de leur vie personnelle, l’égalité professionnelle et la maitrise de leur corps.

Les politiques d’austérité et les intégrismes de tout poil font que ces droits sont loin d’être acquis : en effet, de grandes inégalités entre les hommes et les femmes persistent malgré une batterie de lois, le temps partiel imposé est trop souvent la norme dans le commerce et nos patrons veulent, à travers l’application des lois Macron et El Khomri, nous faire travailler 7 jours sur 7 et jusqu’à minuit en étant payés le moins possible.

Reprenons le chemin de la lutte pour les faire respecter mais aussi en imposer de nouveaux ! Aussi, nous revendiquons :

  • une augmentation de 200 € minimum pour toutes et tous,
  • pas d’ouverture avant 9h, pas de fermeture après 19h30,
  • pas de généralisation des ouvertures du dimanche,
  • un repos garanti les jours fériés,
  • le droit pour les temps partiel qui le veulent d’augmenter leur temps de travail,
  • l’égalité dans les perspectives d’évolution professionnelle.

15h40--8-MarsUne participation massive est d’autant plus importante que les patrons sont à l’offensive dans les Grands Magasins, à Monoprix, dans la grande distribution ou dans l’habillement.

Le CLIC-P appelle les salariés du commerce à faire grève mercredi 8 mars à partir de 15h40 pour rejoindre la manifestation unitaire qui part à 17h30 de République à Nation.

Pourquoi 15H40 ?

Parce que cet horaire correspond (pour une journée de 8h qui irait de 9h à 17h avec 1h de pause déjeuner) à l’heure à partir de laquelle les femmes ne sont plus payées comme les hommes, au vu des différences de salaire.

Pour plus d’informations: http://8mars15h40.fr/


cfdt 8 MArs

Retrouvez le Clic-p sur :
https://facebook.com/ClicParis
Twitter@ClicParis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here