samedi 2 juillet 2022
spot_img

Qui sommes nous ?

Le Syndicat Commerce Indépendant Démocratique (SCID)

Nous avons pris un engagement fort: combattre les réformes du travail menées par les gouvernements successifs qui déshumanisent notre société. Toutes les décisions politiques qui sont prises individualisent et fragilisent les gens :people standing and taking photo during daytime

  • affaiblissement des services publics qui sont nos biens communs,
  • précarisation des emplois, baisse du pouvoir d’achat,
  • travail le dimanche,
  • la nuit, les jours fériés,
  • management par la terreur,
  • stigmatisation des chômeurs…

Les suicides, les souffrances, les maladies liées au travail ou à la privation d’emploi n’émeuvent pas nos dirigeants qui servent les intérêts d’une poignée de puissants qui ne cessent de s’enrichir encore et encore. Nous subissons la dictature du profit dans tous les domaine

Le scid :

Le Syndicat révolté qui combat les réformes du travail menées par les gouvernements successifs ...

LE clic P

Notre syndicat est co-fondateur du CLIC-P (Comité de Liaison Intersyndical du Commerce de Paris) qui réunit 4 syndicats. Nous combattons sans relâche la généralisation du travail du dimanche, le travail des jours fériés et de nuit dans les commerces. Nous sommes également membre du Front Social qui rassemble, des associations, des médias alternatifs, des collectifs, des citoyens en colère. Un Front de contre-pouvoir face aux politiques ultra libérales de Macron et de son monde.

610Mentions j'aimeJ'aime
4,701FollowersSuivre

Parce que l’union fait la force, nous sommes POUR la convergence des luttes !

 On ne peut pas se résigner et rester seul dans son coin. Il faut se rassembler, s’informer et se défendre. Pour que la peur change de camp. Comment ? En se syndiquant ! C’est le seul moyen de créer vrai un rapport de force dans l’entreprise et d’être enfin respecté. Notre syndicat, le SCID, est le 1er syndicat indépendant du commerce et des services.
Nous ne vivons que des cotisations de nos adhérents, nous ne touchons aucune subvention des patrons ou de l’État. Ce sont donc nos adhérents, nos militants, et seulement eux, qui décident de nos actions et des revendications que nous portons.

Pour les gros patrons, c’est l’argent avant les gens !

Tout ça nous révolte. Les inégalités se creusent, les injustices sont insupportables. On ne peut pas rester sans rien faire. Il faut se rassembler, s’informer et se défendre. Pour que la peur change de camp.

Pourquoi ne pas adhérer?