mardi 4 octobre 2022
spot_img
AccueilActualitéSéphora des Champs-Élysées : navire amiral ou Titanic...

Séphora des Champs-Élysées : navire amiral ou Titanic…

Séphora des Champs-Élysées : Navire amiral ou Titanic ?

L’enseigne du groupe LVMH, Séphora serait-elle au cœur d’un scandale ? Voire de plusieurs scandales ?

Notre représentante syndicale chez Séphora a en ce moment bien du travail.

Car chaque jour lui apprend de nouvelles révélations et elle prend connaissance de faits, qui, s’ils sont avérés, sont extrêmement graves.

Tous ces faits se concentrant sur un magasin en particulier, le Séphora des Champs-Élysées à Paris.

Comme la représentante du SCID est connue pour sa droiture, sa rigueur et sa probité, elle a immédiatement alerté la direction de Séphora pour que l’enquête soit menée dans le but de faire toute la lumière sur ces révélations.

Elle a même exercé son droit d’alerte en tant que membre élue du Comité Social Économique (CSE) dès le 4 février 2022.

A ce jour, la direction de Séphora n’a toujours pas donné suite à la mise en œuvre des enquêtes prévues par le Code du travail en pareil cas. Et ce, malgré la gravité des faits révélés par les salariés de ce magasin et les relances écrites incessantes de notre représentante.

L’un de ces faits est le suivant : le 6 novembre 2021 entre 18H et 19H dans le Séphora des Champs-Élysées, deux rangées de panneaux publicitaires se sont effondrés tout le long de l’allée de l’entrée du magasin.

Ces rangées de panneaux, toujours en place pour accueillir d’autres annonces publicitaires, se sont effondrés au moment du passage de clients que l’on voit sur les images courir pour s’échapper. Voir les vidéos : V1V2

Sur la vidéo n°1 (V1), on peut voir sur les images qu’un client se tenait debout à une extrémité de l’une de ces rangées et gardait devant lui la poussette de son enfant.

Celle-ci a été écrasée sous la chute des panneaux.

Quelques instants auparavant, l’enfant qui y était assis (en bas à gauche) s’était détaché pour rejoindre sa mère au sein du magasin.

A quelques instants près, il se serait donc trouvé lui aussi écrasé.

La gestion de cet accident aux conséquences qui aurait pu être tragiques par la direction de l’entreprise est tout à fait incroyable : il a été rapporté à notre représentante qu’aucune déclaration à l’assurance n’a été faite et qu’une somme en espèces aurait été remise aux clients de nationalité étrangère propriétaires de la poussette pour les indemniser et étouffer l’accident.

Aucune information sur cet accident n’a été communiquée au Comité Social Économique et ce, malgré la présence dans ce magasin de plusieurs membres de cette instance, représentants du « syndicat CFTC ».

Sachant que chaque samedi aux environs de midi, le Président du Groupe LVMH, Monsieur Bernard ARNAULT lui-même, a pour habitude de venir dans ce magasin qu’il considère comme le navire amiral de Séphora et qu’il emprunte l’allée où s’est produit cet accident, que se serait-il passé si l’accident s’était produit à son passage ?

De même, alors que c’est devant ces panneaux que les salariés du magasin sont quotidiennement appelés à former deux rampes pour accueillir de manière festive la clientèle, combien de victimes auraient pu être à déplorer par la chute de ces panneaux à ces moments-là ?

Monsieur Bernard ARNAULT est-il informé de cet accident dans le magasin ?

Pourquoi aucune information n’a-t-elle fuité ?

Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’enquête ?

Ce qui est pourtant une obligation légale dans de pareils cas ? Et une évidence pour s’assurer que l’accident ne pourra pas se reproduire, dans l’intérêt des salariés et des clients.

Nous mettons la direction en garde et lui demandons une dernière fois de mener l’enquête sur ces faits et de prendre toutes ses responsabilités dans cette affaire.

Et naturellement, connaissant la maison, nous serons très attentifs aux éventuelles représailles de toutes sortes que pourraient subir les salariés de ce magasin, telles que des mutations contraintes, des sanctions de toute sorte…

D’autres faits, d’une toute autre nature mais tout aussi graves se sont produits dans ce même magasin.

Des faits qui, encore une fois, ont été étouffés mais que nous allons vous dévoiler très prochainement. A suivre…

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular