En débat sur le travail du dimanche et de nuit dans le commerce Laurent BERGER (secrétaire général CFDT) a saisi une fois de plus le tribunal pour empêcher la tenue du congrès du Syndicat du Commerce : après avoir changé les serrures des bureaux du syndicat, bloqué les comptes du syndicat, fait fermer le site du syndicat, fait interdiction au syndicat de faire partie du Clic-p, voilà que Laurent Berger engage un référé d’heure à heure pour empêcher les adhérents du syndicat de se tenir en congrès.

Pourquoi? Parce que Laurent Berger veut prendre définitivement le contrôle du syndicat en organisant lui-même un congrès et mettre en place une « équipe plus souple » sur la question du travail du dimanche et de nuit.

En muselant et en méprisant le syndicat du commerce parisien et par extension, ses adhérents et les salariés qu’il représente, Laurent Berger foule aux pieds les principes fondamentaux de démocratie, de respect et de liberté syndicale, que nous devrions tous porter.

Laurent Berger se trompe de combat: s’il était aussi agressif avec les patrons qu’il l’est avec sa base qui le nourrit, le contexte social serait bien différent dans notre pays.

L’AUDIENCE AURA LIEU LE 11 Février 2016, AU TGI DE PARIS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here