Le Front National : un outil électoral

Les résultats du 1er tour des élections présidentielles nous ont laissés dévastés. Pas surpris, hélas ! Car l’oligarchie et ses médias aux ordres ont bien fait le boulot : ces résultats étaient prévus, attendus même.

Il fallait bien que le Front National soit au 2nd tour pour que puisse être élu, avec un score élevé et donc une forte légitimité démocratique, le candidat des marchés financiers : Emmanuel Macron.
Celui qui nous a fait la loi Macron et la loi Travail.

Front National C’est bien « pratique » le Front National politiquement car, quand il est trop haut, on peut appeler au « Front Républicain » pour faire barrage aux dangereux fascistes.

Du coup, on peut dire aux gens CONTRE qui ils doivent voter pour « sauver » le pays.

En fait, on dit aux gens ce qu’ils doivent voter. Le Front National est devenu un outil de contrôle du vote des français.

Le scandale, c’est que la presse dominante attende que le Front National soit au 2nd tour d’une élection pour réaliser qu’il est dangereux.

Parce que, le reste du temps, il est largement normalisé dans les médias.Front National
La presse dominante adore le FN qui fait de l’audience.

Front National

On les invite à tout bout de champ, on demande leur avis lorsqu’un attentat meurtrit notre pays, ils deviennent des interlocuteurs sérieux, crédibles et donc aux yeux de certains, capables de gouverner.

Malgré cela, la presse dominante s’offusque et s’étrangle au lendemain du 2nd tour :
« Comment ! Le peuple ne réagit pas comme en 2002 ? Ils ne sont pas des millions dans la rue pour protester contre le FN ? Le peuple est apathique (entendu ce matin à la radio) !
Comment le leader de la gauche (la vraie) n’a-t-il pas encore appelé à voter Macron ? Comment ose-t-il attendre Front Nationalla consultation des personnes ayant soutenu sa candidature ? Il est totalement irresponsable ! Il ne saurait y avoir de démocratie lorsque le FN est aux portes du pouvoir ! »

(Tiens, ça nous rappelle une citation de Juncker…).

Pour un peu, ce serait nous, les électeurs de gauche, qui serions irresponsables et qui serions coupables de ne pas tomber dans leur panneau grossier.

Front NationalMais Mesdames et Messieurs de la classe bien-pensante, QUI est irresponsable ?

QUI applique des politiques irresponsables qui détruisent l’Homme et la Nature pour augmenter les fortunes indécentes d’une poignées de nantis ?
QUI fait monter les inégalités sources de tant de colères, de violences et qui font le terreau de l’extrême droite ?
QUI caricature et diabolise un programme de gauche humaniste et pacifiste qui redonne plus de pouvoirs aux peuples et qui, seul, pourrait faire reculer durablement l’extrême droite ?
QUI fait TOUT pour que cette vraie gauche n’ait aucune chance d’arriver au 2nd tour ?

Car oui, un vrai programme de gauche aurait pu être au 2nd tour et mettre en danger le système libéral actuel.

Mais les puissants et leurs médias ont bien fait leur boulot : ils ont caricaturé ce programme, ils l’ont ringardisé, ils ont fait peur (eh oui ils savent très bien faire peur quand ils le veulent) pour que ce programme ne puisse JAMAIS passer.

Pour eux, ce sont les besoins des marchés financiers qui doivent dicter la politique de notre pays, pas ceux du peuple.

Front National

Pour ça, ils ont utilisé de vieilles recettes nauséabondes. Des recettes qui, pourtant, ont déjà eu des conséquences dramatiques dans l’Histoire.
C’est le fameux « Plutôt Hitler que le Front Populaire » utilisé par les Républicains nationaux lors des élections législatives de 1936.

Vous voyez qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

Et pourtant, nous sommes convaincus que seule une vraie gauche humaniste, écologiste et pacifiste peut rétablir plus de justice sociale et faire reculer le Front National dans la durée.
La succession des politiques d’austérité, qui placent la rentabilité financière avant toute autre considération, continuera de faire monter les colères, les violences et les extrêmes.

« Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre. » Karl Marx.

Nous continuerons donc à lutter pour plus de justice sociale, pour plus d’espoir dans notre pays.

Un brin de muguet entre les dents, nous participerons à la manifestation du lundi 1er mai prochain à 14H30 à République.

Le SCID : pour replacer l’humain au centre des décisions