Bientôt chez Sephora, un nouveau parfum de révolte : LE SCID

Tout le monde connaît les magasins Sephora qui vendent des parfums et des produits cosmétiques. Des magasins qui, depuis 1997, appartiennent au groupe LVMH dirigé par Bernard Arnault, 1ère fortune de France et grand ami du Président Macron.

Il se trouve que Sephora et Bernard Arnault connaissent bien le SCID puisque c’est nous, avec nos camarades du CLIC P, qui avons fait condamner le Sephora des Champs Elysées en 2013 parce qu’il faisait travailler illégalement ses salariés jusqu’à minuit en semaine et jusqu’à 1h du matin le samedi.Sephora

Le magasin emblématique des Champs avait été contraint par la cour d’appel de Paris de fermer ses portes à 21h, ce qui avait fait grand bruit dans la presse. LVMH avait eu bien du mal à digérer cette retentissante défaite et cette soudaine et inattendue obstruction à son tout puissant pouvoir.

C’est vrai que les oligarques ne sont pas habitués à ce qu’on leur résiste. Encore moins à prendre une déculottée.

D’ailleurs à l’époque, Bernard avait perdu ses nerfs et avait utilisé sa presse (bah oui il a aussi des journaux) pour lancer contre nous des accusations aussi fantaisistes que démesurées :

sephora

Cette fois, c’est le PDG du groupe de luxe LVMH, Bernard Arnault lui-même, qui envoie une flèche particulièrement affûtée au Clic-P. C’est assez consternant, s’est-il exclamé sur BFM Business. D’autant plus qu’on me dit que ce Clic en question n’est pas animé par des motifs idéologiques mais par des raisons purement financières qui lui ont permis, depuis qu’il fait ça, de gagner pratiquement 10 millions d’euros. C’est quand même incroyable! Et les tribunaux approuvent. » Extrait de l’article du Parisien du 4 décembre 2013

MDR.


Naturellement, c’est complètement faux, l’argent que nous gagnons dans les tribunaux couvre à peine nos frais d’avocats et d’huissiers…

Mais surtout, imaginez l’état mental de cet homme qui est incapable de concevoir qu’on puisse agir pour d’autres motifs que l’argent… C’est assez triste quand on y pense.

Tout ça pour dire que Bernard Arnault et Sephora nous adorent.

Eh bien il se trouve que nous allons bientôt avoir l’occasion de nous revoir.

Car c’est bientôt les élections des représentants du personnel chez Sephora, et notre syndicat, le SCID, qui a des candidat(e)s dans toute la France, a de fortes chances de s’implanter pour les 4 prochaines années.


Ce qui va bouleverser un peu le paisible dialogue social qui avait cours jusque-là chez Sephora.

Avec nos militant(e)s autour de la table, les réunions avec la direction risquent de ne plus se passer tout à fait comme avant. Car les candidat(e)s qui nous ont rejoints ont des convictions fortes et sont bien décidé(e)s à rétablir un véritable rapport de force dans l’entreprise.

Nous sommes un syndicat indépendant, dont la liberté d’action est garantie par notre financement autonome, car nous ne vivons que des cotisations de nos adhérents.

Nous ne nous considérons pas comme des partenaires de la direction, mais comme un contre-pouvoir pour défendre les intérêts des salariés et revendiquer de nouveaux droits.


Si vous êtes salarié(e) chez Sephora, employé(e), cadre ou agent de maîtrise et que vous voulez faire changer les choses, votez pour les listes du SCID, Syndicat Commerce Indépendant Démocratique.

Le SCID : pour remettre l’humain au centre des décisions