Le 5 décembre - le Scid Le 5 décembre, enfin la convergence ?

A l’heure où nous écrivons ces lignes, un millier d’agriculteurs en tracteurs se dirigent vers Paris pour exprimer leur colère de ne plus pouvoir vivre de leur travail, écrasés par les prix bas imposés par les puissants patrons de la grande distribution.

Le 8 novembre, un jeune homme de 22 ans s’est immolé par le feu devant le siège du Crous à Lyon, poussé à bout par l’insoutenable précarité que vivent de nombreux étudiants.

Le 14 novembre, les personnels hospitaliers ont manifesté à Paris « exténués », « brisés », « dégoûtés » par le délabrement de leurs conditions de travail.

Le 15 octobre, des dizaines de milliers de pompiers sont descendus dans la rue pour leurs salaires, leurs conditions de travail, leur retraite.

On pourrait continuer la liste, elle est longue : la justice, la police, les transports, les enseignants, l’énergie, la Poste, le privé…

Et évidemment, évidemment, les gilets jaunes. Le peuple qui se mobilise sans interruption depuis plus d’un an pour crier sa colère contre les inégalités, les injustices, les souffrances créées par cette société totalement déshumanisée.Le 5 décembre - le Scid

Ce peuple qui est maltraité, violemment réprimé, mutilé par les forces « de l’ordre », qui est caricaturé et sali par les médias dominants. Et qui, malgré tout ça, ne lâche rien.

Macron, sa clique et les oligarques qui nous gouvernent le méprise, ce peuple. Ils continuent de détruire les acquis sociaux, de saccager la planète comme si rien ne se passait.

Ils croient vraiment que le mouvement va « s’essouffler » ? Ils sont bien au contraire en train de souffler sur les braises.

Et le feu va finir par prendre.

La dernière réforme en date, celle des retraites, pourrait bien rassembler tous ceux qui, jusque-là, manifestaient séparément.

Parce que, contrairement à ce que laisse croire le gouvernement, cette réforme va toucher TOUT LE MONDE. Public et privé.

Comme une image vaut mieux qu’un long discours, voici une illustration de ce que donnera cette réforme pour des salariés du privé (source : collectif Nos retraites) : Le 5 décembre - le ScidLe 5 décembre - le Scid

reformedesretraites.fr

Naturellement, le gouvernement communique massivement sur la fin des régimes spéciaux: « il faut mettre fin aux privilèges de certains qui en bénéficient au détriment des autres ».

1) Quel foutage de gueule de la part de personnes ultra privilégiées.

2) Ne tombons pas dans le piège grossier du « diviser pour mieux régner ». Vieille recette qui marche toujours : monter les gens les uns contre les autres.

Le gouvernement le fait très bien tout le temps, bien aidé dans ce domaine par les organisations syndicales qui segmentent les mouvements et contiennent ainsi toute dangereuse convergence des luttes.

Mais là, avec le mouvement des gilets jaunes, avec le mépris affiché des gouvernants, avec cette réforme hautement sensible, il semblerait bien que la base dépasse les organisations syndicales et qu’une belle convergence se profile.

Même des syndicats CFDT vont se joindre à l’appel du 5 décembre, contre l’avis de Laurent Berger, le « patron » de la centrale.

C’est donc une mobilisation nationale et interprofessionnelle qui est prévue le 5 décembre contre la réforme des retraites du gouvernement, à l’appel de nombreux syndicats et de collectifs gilets jaunes. Un appel à la grève que nous espérons illimitée. Pour les faire plier.

Nous, syndicat indépendant du commerce et des services, appelons aussi à faire grève dans les entreprises où nous sommes implantés.

Nous irons donc battre le pavé jeudi 5 décembre, avec tous ceux que la colère rassemble.

Et pour ceux qui auraient des scrupules, lisez ceci :Le 5 décembre - le Scid

Le SCID : pour remettre l’humain au centre des décisions