Lundi 19 juin, des centaines de personnes se sont rassemblées sous un soleil de plomb à 18H place de la Concorde contre les ordonnances Macron, à proximité de l’Assemblée Nationale.
Nous y étions. Le SCID a rejoint le Front Social dès le mois de mai.

ordonnances Macron
Front Social – 19 juin 2017 Place de la Concorde

Des syndicalistes, des associatifs, des collectifs, des citoyen(ne)s indigné(e)s… ont répondu à l’appel du Front Social qui s’organise partout en France pour résister à la politique de casse des droits et des libertés que prépare le gouvernement Macron et ses député(e)s fraîchement élu(e)s.

Il y a à ce jour 34 comités du Front Social dans toute la France et le mouvement s’amplifie chaque jour. Le 19 juin, c’est 20 000 participants sur tout le territoire qui ont envoyé à la même heure, dans plusieurs villes, un coup de semonce à Macron qui croit avoir les mains libres pour tout casser.

ordonnances Macron
Association Droits devant !! et les sans-papiers en lutte – 19 juin 2017

Car derrière la communication lisse et bien-pensante de la presse dominante qui porte Macron aux nues se cache une volonté inébranlable et autoritaire, celle de détruire les acquis sociaux du programme du Conseil National de la Résistance.

Les puissants du capitalisme libéral sont aux manettes depuis des décennies et le programme annoncé de Macron n’a rien de nouveau, il reprend méthodiquement les mêmes recettes : taper sur les pauvres pour donner plus aux riches. Et il va taper vite et fort.

Voir notre article précédent.

Cela s’appelle la lutte des classes et il serait temps de se réveiller !

Le taux de chômage élevé en France est toujours le prétexte pour faire passer des lois de « flexibilisation » du Code du travail, avec les résultats que l’on connaît : toujours plus de licenciements, l’augmentation du travail précaire et de la pauvreté.

Nous pensons que garder un taux de chômage élevé les arrange bien. Le rapport de force est ainsi clairement en leur faveur et les salariés dans la précarité peuvent difficilement se rebeller.

ordonnances Macron
« Nous sommes les 81% qui n’ont pas voté pour le programme LREM » – 19 juin 2017 Paris

Loin de se pâmer d’une admiration béate devant Emmanuel Macron et son monde, le SCID a les yeux bien ouverts.

Nous sommes parfaitement lucides sur ce qui est en train de se passer.

Nous savons aussi d’expérience que les Confédérations représentatives (CFDT, CGT, FO, CFTC et CGC) font partie du système, vivent du système. Elles ont les mains liées pour agir et servent avant tout de régulateur pour

1) faire de la pédagogie

2) contenir les contestations.

L’épisode de l’Euro de foot en juin 2016, en pleine dynamique de contestation Loi travail, en est un bon exemple : A lire

Donc aucune confédération n’a appelé à se mobiliser le 19 juin dernier contre les ordonnances Macron, alors qu’elles sont parfaitement au fait des projets du gouvernement.

Elles sont d’ailleurs très emmerdées par le Front Social, que faire ?

La CFDT a réagi en qualifiant de « ringard » l’affrontement avec le patronat contre les ordonnances Macron (on est pas étonné), la CGT appelle à une mobilisation fin juin.

Grâce au Front Social, à n’en pas douter car la CGT est obligée de réagir aux appels de sa base mécontente…

Donc le Front Social fait déjà bouger les lignes !

Le SCID, syndicat libre et indépendant, est convaincu d’une chose :

ce n’est que tous ensemble que nous pourrons lutter contre la destruction de nos droits et de nos libertés ! Nous devons joindre nos forces contre les ordonnances Macron !

ordonnances Macron
Solidaires Etudiants – 19 juin 2017 Place de la Concorde

C’est pourquoi nous faisons partie du Front Social.

Le rassemblement du 19 juin n’est qu’un début.

Nous, le SCID, sommes favorables à une grève générale qui – seule – obligera le gouvernement à reculer.

Nous participerons à toutes les actions contre les politiques antisociales et pour la convergence des luttes.


Le SCID : pour replacer l’humain au centre des décisions