La rue est en marche

Mardi 10 octobre, ce sont tous les citoyens de ce pays qui sont appelés à se mobiliser et à descendre dans la rue.

Car nous sommes tous concernés. Salariés, fonctionnaires, indépendants, petits patrons, étudiants, sans emploi, retraités, handicapés… nous sommes tous touchés, tous durement frappés par la politique ultra libérale du gouvernement et des lobbyistes qui sont au pouvoir.

Ils cassent le code du travail, bouleversent les grands principes de droit, bafouent les libertés, remettent en cause les protections et les droits collectifs, appauvrissent les plus fragiles, enrichissent les plus forts.

en marcheLa loi de la jungle comme idéologie « moderne » ? Ce n’est pas notre vision du progrès et nous ne l’accepterons jamais.

« Le progrès est la réalisation des utopies » disait Oscar Wilde. Il n’y a point de progrès sans solidarité, sans fraternité, sans lutte acharnée contre la guerre, la pauvreté et les injustices.

Il n’y a pas de progrès sans conscience que l’intérêt général doit primer sur les intérêts particuliers.

Et cela va bien au-delà des luttes sociales. Il en va de la sauvegarde de notre environnement, de l’espèce humaine. Voilà pourquoi nous sommes tous concernés.

Ces politiques toxiques et destructrices doivent cesser. Il y a d’autres alternatives.

Il est temps d’inverser le rapport de force. Nous sommes bien plus nombreux et créatifs que ceux qui sont au pouvoir depuis des décennies et qui mènent toujours les mêmes politiques. Avec les résultats que l’on connaît.

Ils sont incapables de remettre leur système en question, qu’ils dégagent.

Nous qui à leurs yeux ne sommes rien, les sans-dents, les fainéants, les cyniques, les extrêmes, ceux qui foutent le bordel. Nous sommes tout et c’est nous qui décidons de notre avenir.

Pour cela, il faut s’unir pour ne plus subir. Une manifestation ne suffira pas, il en faudra peut-être des dizaines, des centaines. Mais imaginez un instant que nous soyons des millions dans la rue, qu’adviendrait-il ?

Une seule façon de le savoir : Mardi 10 octobre, tous ensemble en grève et en  manifestation dans la rue. Mercredi 11 et jeudi 12 octobre, nous appelons à continuer la grève contre l’austérité budgétaire, pour le retrait de la loi El Khomri et des ordonnances Macron, pour des augmentations de salaires.

Le 10, public-privé, on est tous là

Le 11 on continue

Le 12 on ne discute pas !